On entend beaucoup parler du préservatif – et c’est tant mieux ! Le préservatif masculin est l’un des meilleurs moyens de se protéger, à la fois des Infections Sexuellement Transmissibles, et du risque de grossesse non désirée. Mais saviez-vous qu’il existait aussi ce que l’on appelle des « digues dentaires » ? Ces carrés de latex ont eux aussi pour but de vous protéger, vous et votre partenaire, d’éventuelles IST. Alors la digue dentaire, qu’est-ce que c’est exactement ? Et surtout, quand et comment l’utiliser, sans casser l’ambiance ? Durex vous donne quelques conseils…

Qu'est-ce que la digue dentaire, et à quoi sert-elle ?

La digue dentaire (dite aussi digue « buccale ») est un rectangle de latex (ou parfois de polyuréthane), que l’on place sur la vulve ou sur l’anus de son ou de sa partenaire. Il peut y avoir des variations dans les tailles et les épaisseurs, mais en général, la digue dentaire fait environ 15x25 cm et a une épaisseur de 0.070mm  – donc, pas de panique, il ne s’agit pas d’un carré de plastique épais ! Le but ici est de combiner protection… et sensations. D’où la finesse de la fameuse digue dentaire.

La digue dentaire peut vous servir pour le cunnilingus, ou l’anulingus, soit avec des partenaires nouveaux dont vous ne connaissez pas encore le statut sérologique (c’est-à-dire : ont-ils/elles une IST ?), soit avec des partenaires que vous connaissez et avec lesquel(le)s vous avez fait un test de dépistage (HIV/Hépatite B…) et partagez une relation monogame, mais pour des pratiques lors desquelles une protection vous met davantage à l’aise.

Comme toute pratique sexuelle, le cunnilingus et l’anulingus peuvent être source d’infection et de contagion, et se protéger est important. Ceci étant dit, inutile d’être paranoïaque : le cunnilingus, par exemple, n’est pas une pratique à risques en termes de VIH[1] ; et l’anulingus non plus[2]. Bonne nouvelle ! Il reste cependant plus prudent de se protéger, tant que l’on n’est pas dans une relation dont tous les partenaires ont été testés pour les IST. Et c’est là que l’on en vient au cœur de la question… Vous avez une digue dentaire : quand et comment la sortir, sans ruiner l’ambiance… et comment l’utiliser ?

 

Quand sortir la digue dentaire ? Suggestions pour aborder le sujet…

Parce qu’elle est encore peu connue, la digue dentaire est un accessoire peut-être un peu plus délicat à sortir « mine de rien » de son sac dans un moment vibrant d’érotisme… Mais si vous êtes plus à l’aise pour pratiquer un cunnilingus ou un anulingus avec que sans, ça ne doit pas vous arrêter ! De manière générale, un ou une partenaire qui se moque de vous ou refuse d’écouter vos besoins quand vous exprimez le besoin de vous protéger n’est pas forcément recommandable – et dans ce cas, ce n’est pas vous qui aurez ruiné l’ambiance mais lui/elle !

La digue dentaire peut aussi être un bon moyen de continuer le cunnilingus pendant les règles, par exemple, si vous préférez une protection supplémentaire.

Si elle est en latex (que la chaleur abîme sur le long terme), veillez à ne pas garder une digue dentaire dans votre portefeuille, collée à votre cuisse pendant des mois. Mais rien ne vous empêche, si vous rentrez avec quelqu’un ou que vous sentez que l’ambiance va devenir chaude, de la sortir de votre sac et de la glisser dans une de vos poches.

Pour les caresses et les baisers sur la bouche ou le haut du corps, pas besoin de digue. Vous allez plus loin et votre bouche commence à vagabonder sur le corps de votre partenaire ? C’est le bon moment pour sortir la digue dentaire…

Il y aura peut-être un instant de surprise : ne vous laissez pas déstabiliser ! « Je préfère… mais si tu me laisses faire, ça va être bien, ça va être très bien… » ; « Juste une seconde, et je m’occupe de toi tout(e) entier(e), tu veux ? » ; « j’ai très envie de te faire du bien… tu me laisses juste une second pour sortir ça ? »… bref, concentrez-vous sur le plaisir qui va suivre, et annoncez la couleur ! Ce sera aussi une excellente manière de vous assurer une nouvelle fois du consentement de votre partenaire. Car oui, le consentement, c’est tout au long d’une relation sexuelle, pas seulement au début !

Comment ouvrir et utiliser la digue dentaire ?

Ouvrez l’emballage de la digue dentaire à la main, sans couteaux ni ciseaux. Ensuite, c’est assez simple : posez la digue sur la vulve ou sur l’anus de votre partenaire, et en route pour l’aventure. Comme pour les préservatifs, vous pouvez ajouter du gel lubrifiant, par exemple le gel Durex Natural, à base d’eau  (lisez les instructions sur l’emballage), ou le gel perfect gliss, à base de silicone. La digue dentaire permet d’explorer des zones nouvelles en toute confiance… et de faire plaisir à votre partenaire ! L’anulingus peut aussi être un premier pas, tout en douceur, vers la sodomie.

Vous cherchez des conseils pour réussir votre cunnilingus ? C’est ici. Ou encore ici, pour un cunni plein de tendresse et exécuté avec confiance !

 

Sources :

[1] https://www.sida-info-service.org/risques-cunnilingus/

[2] https://www.sida-info-service.org/risques-anulingus/

https://www.santemagazine.fr/sante/maladies/infections-sexuellement-transmissibles/sexe-oral-tout-savoir-sur-la-digue-dentaire-178648

Peut aussi vous intéresser

IST (Infections Sexuellement Transmissibles) : symptômes et protection

Qu’est-ce exactement qu’une IST (Infection Sexuellement Transmissible), et quels en sont les symptômes ? De quoi exactement peut protéger le préser...
Plus

Toutes les vulves sont normales et belles !

La vulve « normale » n’existe pas ! Vulve, petites lèvres, grandes lèvres : des complexes très répandus Si vous avez l’impression que votre vulve e...
Plus
NE PARTEZ PAS MAINTENAT !

Profitez de la livraison gratuite avec le code LIVRAISON

LIVRAISON

Valable jusqu’au 31/12/22