L’anatomie féminine

L’anatomie féminine

Connaître son corps, aimer son corps

Bien connaître son corps, pour un plaisir maximum. La plupart des femmes laissent à leurs doigts le soin d’explorer leur corps, mais quelques connaissances supplémentaires devraient vous aider à prendre encore plus de plaisir.

Le mont de Vénus

Également appelé pubis, cette zone est couverte de poils (ou pas, c’est selon) et très souvent oubliée. Cependant, recouvrir le pubis avec la main permet non seulement de stimuler le clitoris mais aussi, en appuyant légèrement, de rétracter le capuchon du clitoris (équivalent féminin du prépuce) pour exposer l’extrémité la plus sensible.

Le clitoris

Au cœur du plaisir sexuel féminin, le clitoris concentre de multiples terminaisons nerveuses et réagit aux bonnes stimulations en gonflant, tout comme un pénis. Selon les femmes la taille, la forme et la sensibilité du clitoris il vaut donc mieux commencer tout doucement.

Si la femme ressent peu de sensations, repoussez le capuchon clitoridien avec la langue ou les doigts pour exposer l’extrémité. Cette technique fait des merveilles. Une fois le clitoris exposé, allez-y doucement car une femme qui serait peu réactive au début pourra vous surprendre par ses réactions à partir du moment où l’extrémité du clitoris est stimulée.

Le vagin

Généralement l’objet de toutes les attentions, le vagin est un conduit qui s’élargit pendant l’excitation pour s’adapter aux doigts ou au pénis. Contrairement au clitoris, cette zone n'est pas excessivement sensible, bien que certaines femmes prennent du plaisir avec leur point G. Le col de l’utérus, en haut du vagin peut aussi être une zone érogène chez certaines femmes ; allez-y cependant avec prudence car toutes les femmes n’apprécient pas forcément d’être stimulées à cet endroit.

L’excitation provoque la lubrification du vagin, mais certaines femmes peuvent avoir besoin de lubrification supplémentaire, en particulier avec un partenaire de grande taille ou une en cas d’activité sexuelle intense.

La pratique régulière des exercices de Kegel favorise la tonicité musculaire intime.

Le tonus musculaire varie d’une femme à une autre, mais toutes les femmes peuvent améliorer leur potentiel orgasmique en faisant travailler leurs muscles Kegel, pour améliorer la circulation sanguine dans cette zone ainsi que la force et le contrôle musculaire.

Il existe un certain nombre d’accessoires permettant de pratiquer les exercices de Kegel, par exemple les boules de geishas, les cônes vaginaux, les appareils fonctionnant par pression ou encore les appareils tonifiants utilisant des impulsions électriques de faibles intensité (comme les ceintures électriques pour muscler les abdominaux) pour stimuler, sans douleur, les contractions musculaires. Si vous êtes dans une humeur acheteuse, optez pour des marques fiables et reconnues auxquelles vous pouvez faire confiance.

Cependant, les femmes peuvent pratiquer ces exercices de Kegel manuellement en insérant un doigt puis en contractant et relâchant les muscles du vagin jusqu’à sentir une pression sur le doigt, puis en maintenant cette pression pendant dix secondes. À répéter dix fois de suite. La pratique régulière des exercices de Kegel favorise la tonicité musculaire intime.

Nos produits les plus consultés

Articles les plus lus