Les personnes atteintes d’un handicap, quel qu’il soit, peuvent bien évidemment avoir des relations amoureuses et des relations sexuelles. Elles ne conduiront pas forcément à l’orgasme et n’impliqueront pas toujours les organes génitaux, mais elles pourront procurer du plaisir, à différents degrés. Selon le handicap, parler de sexualité ou avoir des rapports n’est pas toujours facile, pour la personne en situation de handicap comme pour son ou sa partenaire. Le soutien de l’entourage est, dans tous les cas, primordial. Durex vous donne quelques conseils pour briser ce sujet parfois tabou : communication, zones érogènes, sextoys… Tout le monde a le droit de prendre du plaisir.

 

Sexe et handicap : un tabou à briser

Bien sûr, chaque handicap est différent et n’a pas le même impact sur la vie sexuelle et intime de la personne qui en souffre et de ses éventuels partenaires. Mais c’est le tabou qui pèse sur la question de la sexualité des personnes handicapées qu’il faut lever. Il faut réussir à en parler avec le corps médical pour connaître les possibilités. Et même si les relations seront forcément différentes de celles qu’on a pu vivre auparavant ou qu’on imagine en général entre deux personnes dites valides, elles pourront quand même vous procurer du plaisir et vous faire découvrir de nouvelles sensations. Le plus difficile reste d’oser en parler avec votre entourage.

 

Connaître les différentes zones érogènes

La première chose à savoir, notamment si c’est votre partenaire qui est atteint d’un handicap, c’est que la sexualité des personnes handicapées n'implique pas forcément la zone génitale. Vous pouvez stimuler les oreilles, le cou, la nuque et la poitrine de votre partenaire avec vos mains ou vos lèvres. Découvrez les principales zones érogènes, c’est-à-dire les parties du corps qui peuvent provoquer une excitation sexuelle ou érotique et tentez d’en stimuler certaines chez votre partenaire, en restant toujours à l’écoute de ses envies et de ses préférences !

 

Sextoys et gels lubrifiants

Si votre motricité vous le permet, l’utilisation de sextoys peut être une option intéressante. Vous pourriez les utiliser pour ajouter de nouvelles sensations à la masturbation ou pour donner du plaisir à votre partenaire pendant les rapports. Pensez aussi à essayer d’introduire dans vos rapports des gels lubrifiants : ils peuvent vraiment faciliter la pénétration ou rendre un massage encore plus savoureux. Un massage sensuel peut être très agréable à faire ou à recevoir et procurer beaucoup de plaisir.

 

Quid de l’assistance sexuelle pour les personnes en situation de handicap ?

L’assistance sexuelle est une activité qui consiste à accompagner la personne en situation de handicap et à lui faire ressentir, dans une approche délicate, un plaisir sensuel, érotique ou sexuel, selon les cas. Aujourd’hui, si l’assistance sexuelle est autorisée dans des pays comme l’Allemagne, l’Autriche et le Danemark, elle est assimilée à de la prostitution en France. Le débat a été relancé au début de l’année 2020 par la Secrétaire d’État chargée des personnes handicapées, Sophie Cluzel.

 

 

Sources

 

 

Peut aussi vous intéresser

Le guide parfait des tailles de préservatifs

La taille du préservatif détermine la sécurité d’un rapport et le plaisir que l’on y prend. Il ne faut pas être gêné si le préservatif ne vous va p...
Plus

Quels sont les avantages des préservatifs perlés et nervurés?

Il n’existe pas un seul type de préservatif qui convient à tout le monde. Nous sommes tous différents et avons tous nos préférences personnelles. C...
Plus