Vous allaitez, ou votre compagne allaite, et vous vous demandez si l’allaitement est compatible avec les rapports sexuels, et/ou s’il a un impact sur la libido ? Durex vous donne quelques infos pour faire le point.  

 

Allaitement et libido: un mauvais combo ?

 

Lorsque les femmes allaitent, leur corps va produire une hormone dont le but est de déclencher l’allaitement. Cette « hormone de l’allaitement » s’appelle la prolactine. Et plus son taux est élevé, plus elle va jouer un rôle d’inhibiteur sur le désir sexuel. L’allaitement n’empêche donc pas les rapports sexuels en pratique, mais il aurait plutôt tendance à avoir un effet négatif sur la libido, donc l’envie de faire l’amour. Ceci étant dit, cela peut dépendre des moments et des personnes.  

 

Allaitement et rapports sexuels: avant tout une question d’envie… 

 

Mais de nombreux facteurs entrent en ligne de compte lorsqu’il s’agit d’envie et de sexe. Un accouchement, par voie basse ou par césarienne, met le corps de la femme à rude épreuve. N’oubliez pas non plus qu’en France, les épisiotomies sont relativement nombreuses, et que cette pratique (consistant à couper le périnée entre l’ouverture du vagin et celle de l’anus, pour éviter qu’il se déchire durant l’accouchement) va nécessiter plusieurs semaines de cicatrisation  

Ensuite, il y a la fatigue : les réveils à cause du bébé, d’une part. L’allaitement à la demande peut être tout simplement épuisant, même s’il se passe bien. Mais aussi la fatigue nerveuse, car s’il est très simple pour certaines femmes de commencer un allaitement, pour d’autres, c’est plus compliqué. Lactation difficile ou douloureuse, « bouchons », plaies, crainte de ne pas « être à la hauteur », culpabilité… alors que, sachez-le, l’allaitement n’est pas forcément évident ! 

En un mot comme en cent et pour conclure ce passage pas très sexy… la réalité, c’est que pendant l’allaitement, une femme peut tout bonnement avoir l’esprit trop mobilisé par la fatigue, la douleur et les doutes pour avoir envie de faire l’amour. 

Et de l’autre côté ? Pour les hommes, la perspective de voir les seins de leur compagne « en liberté » (et souvent bien plus imposants que d’habitude), peut avoir un effet très excitant… ou au contraire, pas du tout. Car un sein qui allaite cesse d’être un objet de désir, pour devenir un organe avec une fonction physiologique claire (ce qu’il est toujours au départ…). 

 

Allaiter et se sentir désirable : une priorité ?  

 

Durant les premiers mois de vie du bébé, nombreux sont les couples qui vivent une baisse drastique de libido. Et c’est complètement normal. Ce n’est pas non plus systématique ! Mais si c’est le cas, la culpabilité n’est pas une solution. En couple ou seule, vous venez de fabriquer un petit être humain : vous avez le droit de mettre votre libido au second plan pendant le temps qu’il vous faut ! Si vous avez besoin de vous sentir de nouveau désirable et désirée, rien ne vous empêche d’essayer de trouver des solutions. Mais cela peut tout à fait ne pas être une priorité.  

Dans la mesure où il n’y a pas de contre-indication médicale, si vous en avez envie, vous pouvez essayer la pénétration. Mais cette période où vous vous réappropriez votre propre corps, et où votre conjoint(e) va lui (elle) aussi voir son quotidien changer, peut également être une opportunité de réinventer une sexualité nouvelle, un peu différente, de manière provisoire ou plus durable.  

 

Pendant l’allaitement : les rapports, sexuels… ou non !  

 

Tout d’abord, le sexe, ce n’est pas uniquement la pénétration ! Les caresses, les massages, la masturbation… font partie du « sexe », en ce qu’ils constituent également une intimité sensuelle, une proximité. Profiter de la sieste de bébé pour se reposer ensemble, se câliner, se réconforter, partager son ressenti… Est-ce que c’est du sexe endiablé ? Non. Est-ce que c’est important et précieux pour prendre des forces et affronter ensemble un quotidien qui vient d’être révolutionné par l’arrivée de bébé ? Peut-être bien !  

Attention, l’allaitement peut aussi rendre les seins douloureux. Alors s’il ne s’agit pas de vos seins, ne les touchez pas sans autorisation (de manière générale, on vous recommande de toujours vous assurer du consentement de l’autre avant de toucher son corps, mais c’est d’autant plus vrai dans cette situation !). Vous pouvez aussi caresser et masser d’autres parties du corps, avec un gel de massage douceur, de l’huile ou une crème douce : c’est un geste de soin, réconfortant, qui maintient un lien physique entre vous et votre partenaire.  

Plus tard, quand le nouveau rythme sera pris, vous pourrez discuter de ce dont vous avez envie et peut-être tester des idées pour faire « redémarrer » la libido essayer des jeux de rôles sexy faire l’amour dans des lieux insolites… Pour cette occasion, si vous (ou votre compagne) n’a pas encore repris de contraception, n’oubliez pas les préservatifs, et beaucoup de lubrifiant, pour reprendre le cours des choses en douceur !  

 

Sources 

https://www.santemagazine.fr/psycho-sexo/le-blog-sexo-de-daisy-et-marine/lallaitement-un-anti-sexe-ou-un-booster-de-libido-337768 

 

Peut aussi vous intéresser

Jeux de rôles sexy ou sexuels à essayer en couple

Les jeux de rôles sexy (ou franchement sexuels !) sont une bonne idée à tester en couple. Si vous avez l’impression que votre vie sexuelle est deve...
Plus

Faire l’amour à distance : pour préserver… ou pimenter sa relation

Pourquoi faire l’amour à distance ? Pour préserver ou solidifier une relation longue distance, tout d’abord. Quel que soit votre quotidien, faire l...
Plus