ATTENTION

Nous ne pouvons pas garantir que la page s'affichera correctement dans votre navigateur. Veuillez nous rendre visite depuis Chrome, Safari, Opera ou Firefox.

UNE OFFRE INTENSE EST ARRIVÉE ACHETEZ-EN DEUX, OBTENEZ-EN UN GRATUIT
J'EN PROFITE
Restez chez vous, on vous livre !
https://www.durex.fr/pages/livraison-et-retours
Stock disponible et livré à domicile
J'EN PROFITE
Fermer
« Anal, Plus de peurs que de mal »
ANAL,
PLUS DE PEURS QUE DE MAL

 

Si le sexe anal intrigue de plus en plus de couples en quête de nouvelles sensations, il reste malgré tout une pratique confidentielle. Parmi les personnes interrogées, 38% des français déclarent avoir déjà essayé contre 72% des homosexuels et 44% des 18-24 ans1.

Une pratique qui suscite donc de plus en plus l’intérêt des jeunes générations mais qui en refroidit aussi plus d’un pour diverses raisons.

Aujourd’hui nous allons revenir sur ces différents blocages qui peuvent vous empêcher de découvrir de nouvelles formes de plaisir.

PAR ICI LA DOULEUR ?

 Le premier obstacle pour s’adonner à l’anal c’est avant tout la peur d’avoir mal.

Bon déjà, rassurez-vous, c’est normal ! La faute au porno qui a tendance à montrer cette pratique sous un angle comment dire bestial et un peu trop direct.

Si vous vous prenez pour un acteur ou une actrice pornographique cela risque en effet d’être douloureux.

Préférez la manière douce et bienveillante dans un cadre à la fois excitant mais aussi rassurant. Communiquez et partagez votre ressenti avec votre partenaire.

Détendez-vous et ne vous inquiétez pas si cela ne ressemble pas à un porno ou s’il y a des couacs les premières fois. Comme toute première fois, on ne réussit jamais du premier coup mais on gagne en expérience pour au final atteindre des orgasmes bien différents de ce que vous avez pu ressentir jusque-là.

Pour éviter de passer par la case « douleur », il est important de bien vous préparer. Pour cela nous vous conseillons de jeter un œil à notre article sur le sujet.

DEGRADANT ?

Comme nous l’évoquions dans notre article sur les mythes liés à l’anal, c’est plutôt la conception d’un rapport domination / soumission qui laisse craindre un rapport dégradant.

Mais là encore, tout cela est basé sur des préjugés créés par l’industrie du porno.

Si vous connaissez bien votre partenaire, qu’il ou elle vous respecte et si vous communiquez suffisamment. Il n’y aura pas de rapport dégradant. Et si vous souhaitez vous faire dominer par votre partenaire en quoi est-ce dégradant que de vouloir réaliser un fantasme ? 

C’EST DU PROPRE !

Un autre blocage pour bon nombre de personnes, le rapport à l’hygiène. Le fameux « accident » redouté car extrêmement gênant… Comme l’évoque Maia Mazaurette dans Le Monde, « le pénis sert aussi à expulser des déchets et pourtant pas grand-monde le tient en si mauvaise estime qu’il faudrait l’ignorer entièrement ».2

Toutefois si vous préférez vous assurer qu’il n’y aura aucun problème de ce côté-là, nous vous conseillons de jeter un œil à nos petits conseils ici.

GAYS UNIQUEMENT !

Comme nous l’évoquions dans notre article sur l’histoire de la sodomie, un préjugé tenace et l’appartenance de cette pratique à la communauté homosexuelle.

L’anal c’est pour tout le monde, la preuve, tout le monde a un anus jusqu’à preuve du contraire.

Et ce n’est pas parce que vous prenez du plaisir lorsque l’on joue avec votre anus que vous êtes pour autant homosexuel.

L’anal c’est avant tout pour les gens curieux, les libérés, les personnes qui recherchent de nouvelles formes de plaisirs, qui aiment explorer leur corps en solo ou a deux.

Comme le dit si bien Maia Mazaurette, « ne confondons pas pratique sexuelle et orientation sexuelle ». 2

MACHO, MACHO !

Là encore une idée véhiculée par le porno et ce rapport dominant/dominé. Comme si le rapport anal n’a pour vocation que de faire plaisir à un homme dominant qui n’a que faire de la personne qu’il pénètre. C’est même l’une des raisons invoquées par un média lorsque nous avons voulu collaborer avec eux. Ils avaient peur de froisser les féministes qui composent leur lectorat. Pourtant comme nous l’évoquions plus haut, tout le monde a un anus donc la même zone érogène. Comme dit Maia Mazaurette « peu importe qui porte la culotte »2, on est tous logés à la même enseigne… enfin presque mis à part cette question technique du point P qui prouve bien encore une fois que la sodomie ce n’est pas uniquement pour les femmes et encore moins pour les machos dominants.

QUI DIT OUI A LA SODOMIE, DIT OUI A TOUT ?

« Il n’y a plus de limites mon bon monsieur, après la sodomie, la zoophilie » ?

Amalgames bonjour!

  1. N’écoutez pas les pseudos bien-pensant qui pensent que sodomie = déviance.
  2. La ou les limites, c’est vous et uniquement vous qui les fixez en accord avec votre partenaire. Si vous souhaitez explorer la sodomie ou les clubs échangistes, libre à vous de le faire du moment que c’est une décision commune et réfléchie.

Et pour ceux qui y voient la porte ouverte à l’infidélité c’est plutôt l’inverse qui se produit.

Si après plusieurs années en couple on a encore envie d’explorer ensemble de nouveaux horizons sexuels, c’est que quelque part le couple va bien non ?

SEXE ANAL = SEXE SANS RISQUE ?

Comme nous avons pu l’aborder dans notre article « Anal, bienvenue au 7ème ciel ? » la muqueuse rectale est bien plus fine que la muqueuse vaginale et donc beaucoup plus sujette à des traumatismes comme des micro-coupures, des irritations ou des saignements si elle n’est pas suffisamment lubrifiée et préparée.

Pour éviter les IST et pratiquer l’anal de manière sûr, il est donc important de bien lubrifier avec un lubrifiant adapté à cette pratique comme Perfect Gliss de Durex mais aussi de mettre une protection.

En résumé, l’anal est sujet à beaucoup de peurs plus ou moins raisonnées et souvent liées à l’image que donne le porno de cette pratique.

Le plus important c’est de bien préparer votre partenaire en mettant du lubrifiant et en communiquant ensemble, il y aura peut-être des couacs si c’est votre première fois mais détendez-vous c’est normal, après quelques essais vous découvrirez de nouvelles formes de plaisir !

 

Sources :

1 Etude réalisée par Harris Interactive en 2017 sur 29 735 personnes

2 https://www.lemonde.fr/m-perso/article/2016/11/20/l-anal-sans-peur-et-sans-reproche_5034539_4497916.html

 

 

Panier

Ajoutez 35,00€ à votre panier pour bénéficier d'une livraison GRATUITE.
Livraison gratuite
Votre panier est vide.
Ajoutez notre bestseller pour bénéficier d'une livraison GRATUITE.
Sous-total 0,00€ Frais de port et remises calculés à la caisse
Continuer Vos Achats Procéder au paiement
INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWSLETTER DUREX, OBTENEZ EN RÉCOMPENSE
UN BON POUR 10% DE RÉDUCTION *
*T&C apply

Cher Client, veuillez remplir le formulaire ci-dessous. Nous vous contacterons prochainement

Ce formulaire est uniquement destiné aux demandes de renseignements sur le B2B. Seules celles s'y rapportant recevront une réponse. Merci de votre compréhension

translation missing: fr.contact.form.post_error
Merci de nous avoir avoir contacté. Nous vous reviendrons le plus rapidement possible.