Retour à A lire

Le point sensible

Comprendre le point G

Le point G est l'une des zones érogènes préférées des médias. Son existence a été remise en question plus souvent que celle du Yéti et personne ne semble tomber d'accord quant au rôle et à la fonction de cette zone insaisissable. Certain prétendent qu'il s'agit d'une extension du clitoris. D'autre soutiennent qu'il n'existe pas. Quoi qu'il en soit, même si les avis scientifiques divergent, une chose est sûre : chaque femme est différente.

La paroi supérieure du vagin de certaines femmes comprend une zone de quelques centimètres qui, lorsqu'on la presse ou la caresse, gonfle et procure des sensations de plaisir intenses. Chez d'autres femmes, cette zone provoque simplement l'envie d'uriner lorsqu'on la caresse, et d'autres femmes encore ne parviennent pas du tout à trouver cette fameuse zone. Frotter différentes parties du vagin peut provoquer des contractions musculaires, et certaines femmes indiquent éjaculer lorsque la zone qu'elles décrivent comme le point G est stimulée.

Pour trouver votre point G, introduisez un doigt dans le vagin puis recourbez le doigt comme pour faire signe à quelqu'un d'approcher. Faites-le lentement et prêtez attention à ce que vous ressentez, si vous trouvez le point G, celui-ci doit gonfler. Continuez à appuyer légèrement et explorez en faisant des mouvements circulaires, vous devriez alors savoir si la stimulation du point G vous excite ou non. Si vous ne parvenez pas à mettre le doigt dessus, un sex toy, idéalement avec un embout incurvé, devrait vous faciliter la tâche.

Si cette zone s'avère érogène, réfléchissez aux positions qui peuvent la stimuler. La levrette (la femme est à genou et l'homme est à quatre pattes derrière elle) et la Cowgirl (ou cheval renversé) sont deux positions idéales pour atteindre le point G mais également pour permettre à la femme de caresser facilement son clitoris. La stimulation manuelle par derrière peut être très efficace, comme les sex toys à tête incurvée ou à la courbure très marquée.

Que faire si vous ne trouvez pas le point G ? Ne vous inquiétez pas. Chaque femme est différente, et ce qui fonctionne pour l'une peut être inutile pour l'autre. Qui sait, peut-être avez-vous une zone érogène unique et rien qu'à vous ?

Le point G masculin

Les hommes ont un équivalent du point G, la prostate. Elle est située à l'intérieur de l'anus, à quelques centimètres sur la paroi supérieure. La stimulation de la prostate n'est pas appréciée par tous les hommes mais elle mérite d'être prise en compte, quelle que soit l'orientation sexuelle. Nombreux sont les hommes à explorer cette zone pendant la masturbation et elle peut ajouter du plaisir lors d'autres jeux sexuels pour peu que les choses se déroulent lentement, avec du gel lubrifiant et en toute sécurité.

"Quoi qu'il en soit, même si les avis scientifiques divergent, une chose est sûre : chaque femme est différente."